Depuis septembre 2021, un nouveau service rattaché à la Maison de l’Enfance et de la Famille du Cambrésis a vu le jour à l’EPDSAE : le Dispositif d’Accompagnement à Seuil Adapté (DASA). Renommé « l’Alternatif » par les professionnels qui y travaillent, il promeut un accompagnement hors les murs pour 24 adolescents âgés de 12 à 18 ans sur les territoires du Valenciennois, du Douaisis, du Cambrésis et de l’Avesnois.
C’est également une modalité de soutien supplémentaire pour les jeunes accueillis dans des dispositifs déjà en place.

Loïc, Responsable, Célestin, Camille, Cindy et Thomas, intervenants à l’Alternatif

Ce dispositif innovant, basé sur la libre adhésion des jeunes, se distingue particulièrement des autres modalités d’accompagnement. Les adolescents s’engagent dans cette démarche par eux-mêmes et sans contrainte, en opposition avec ce qu’ils ont pu connaître auparavant. Les jeunes accompagnés au sein du dispositif sont principalement des adolescents qui ont rejeté le travail social, ses codes et ses règles. Beaucoup d’entre eux sont passés par de nombreux lieux d’accueils, ont connu des familles d’accueil ou des internats dans lesquels ils n’ont pas pu retrouver suffisamment de repères et dont ils ont fugué, les entrainant ainsi dans des situations d’errance. Ces jeunes ont de grandes difficultés dans la construction de liens suite à de nombreuses ruptures familiales, institutionnelles.

Certains d’entre eux peuvent être instables, incontrôlables de part des problématiques parfois insaisissables. Les professionnels du service interviennent en s’adaptant aux jeunes qu’ils accompagnent et à leurs environnements. En effet, ici, on part du principe que c’est au service et aux professionnels de s’adapter aux besoins, aux attentes et aux fonctionnements des jeunes plutôt que l’inverse. Ils viennent en soutien pour tout ce qui relève des besoins primaires, mais aussi pour tout ce qui est de l’ordre de l’insertion professionnelle et de l’habitat. Le jeune est épaulé dans l’ensemble de ses projets et le « faire avec » est le mot d’ordre.

Dans ce service, les modalités cassent les codes. De la prise de contact à l’accompagnement, c’est un fonctionnement innovant qui se met en place, au plus proche du jeune.

01 Une prise de contact au plus près du jeune

Les éducateurs se sont redéfinis comme étant des « intervenants » et partent « de là où le jeune se trouve ». Ils identifient les personnes ressources, c’est-à-dire celles en qui le jeune a confiance et qui leur permettront d’avoir un premier contact
facilité avec lui. Ces rencontres peuvent aussi être rendues possibles via des « opportunités identifiées » comme par exemple un sac de vêtements oublié et à récupérer. Tout devient
alors un prétexte pour favoriser une rencontre. Ce n’est pas l’adolescent qui intègre le service pour bénéficier d’un accompagnement, mais l’intervenant du service qui va à la rencontre du jeune, là où il se trouve.

02 Un accompagnement personnalisé qui répond à la temporalité du jeune

Loin des modalités classiques, l’accompagnement répond à la temporalité et aux attentes des adolescents. Il peut aller d’un simple SMS pour prendre des nouvelles, à un suivi plus conséquent et régulier. L’objectif est de travailler sur la
stabilité du jeune, ainsi que de lui redonner confiance en l’adulte. Pour l’accompagner, l’intervenant travaille pas à
pas avec lui en fixant des objectifs atteignables, à chaque fois un peu plus importants. Ce système permet de le réinsérer et de renouer avec un parcours de vie plus stable.

Cet accompagnement individualisé permet de créer un lien de confiance avec le jeune et d’envisager des pistes qu’il n’aurait jamais imaginées pouvoir emprunter auparavant. C’est une relation forte qui se crée au fil des jours, entre le jeune et l’intervenant, et un accompagnement qui s’engage et se définit au cas par cas. Cette modalité de suivi atypique conduit à beaucoup d’imprévus nécessitant tact et agilité pour favoriser des rencontres se faisant au cœur de l’univers de l’adolescent, là où il se trouve physiquement et psychiquement.

Pour ces équilibristes de haut vol, il est important de garder un regard neutre face aux comportements des jeunes qu’ils
suivent, et ne surtout pas reprendre une posture moralisatrice et normative que ces adolescents ont pu connaitre par le passé. Loin des reproches et des leçons de vie, il est important de valoriser et de redonner confiance. L’esprit d’équipe est important pour ces professionnels qui se retrouvent une
fois par semaine afin d’échanger sur les situations et bénéficier de temps d’échange, de conseils et d’écoute entre pairs.

Les derniers articles

Inclusion AutonomieProtection de l'Enfance
La Culture hors les murs
21 Mai 2022
Au sein de l’EPDSAE, l’apprentissage et le développement de la culture font partie intégrante de l’accompagnement. Dans cette...
Inclusion Autonomie
Un Goût d’Aventure - L’EPDSAE vous en met plein les papilles
21 Mai 2022
Inscrit dans la philosophie de la Cité de l’Inclusion et de l’Autonomie de l’EPDSAE, le projet « Un...
Protection de l'Enfance
Dispositif d’Accompagnement à Seuil - Adapté, un service novateur qui bouscule les codes du travail social
21 Mai 2022
Depuis septembre 2021, un nouveau service rattaché à la Maison de l’Enfance et de la Famille du Cambrésis...
Navigation